lundi 5 novembre 2018

Années 30 ?

Quel rapport avec le vin ?
Il est indirect. 
En fait, cet article s'inscrit dans le cadre de notre stratégie de "défense contre-attaquante".
Au moyen notamment de vérification quant à la supposée rigueur apportée par nos adversaires aux informations qu'ils délivrent.
Et à leur taux de crédibilité. 

Nous avons souvent ici fait état des innombrables «vagues scélérates» médiatiques, lesquelles -il faut le reconnaître- parviennent, petit à petit, à éroder, l'image du "divin breuvage" dans le pays dont il est «l'âme».
Avec pour effet, progressivement, de décivinliser celui-ci.

Or, nous aurions pu tout aussi bien parler de "vagues AFP" puisqu'en fait, il ne s'agissait que de phénomènes moutonniers suivant, sans la moindre vérification, une référence considérée comme infaillible, que ce soit par aveuglement inconditionnel... ou par paresse intellectuelle. 
Exemplehttps://mobile.twitter.com/afpfr/status/1032871626696577025?lang=fr.
Et (voir la signature en bas d'article) :
https://www.midilibre.fr/2018/08/24/meme-un-seul-verre-de-vin-ou-de-biere-par-jour-est-dangereux-pour-la-sante,4681640.php.
Cela, bien sûr, sans qu'à aucun maillon de la chaîne, personne ne se pose la question de l'éventuel conflit d'intérêt des financeurs commanditaires et diffuseurs (cf. notre article "Tiens, tiens...").
Prenons à présent, à titre de démonstration, un sujet qui ne concerne pas le produit que nous défendons et par rapport auquel nous sommes neutres par conséquent.
Il est basé sur un article du journal "Ouest France" réservé aux abonnés, auquel nous avons pu avoir accès mais que nous n'avons pas l'autorisation de reproduire. 
Mais ce que nous pouvons néanmoins pointer du doigt, ce sont ces articles «par AFP» intitulé «Macron met en garde contre un retour aux années 1930».
Titre abondamment repris par tous les médias français (télés comprises).
Exemple : https://www.france24.com/fr/20181031-macron-met-garde-contre-retour-annees-1930.
Avec cette première phase : «Emmanuel Macron se dit "frappé", dans un entretien au quotidien Ouest-France publié mercredi, par la ressemblance entre la situation actuelle en Europe et celle des années 1930, et appelle à "être lucide" et à "résister".»

MAIS il est à noter que les authentiques propos du Président de la République sont les suivants : «Dans une Europe qui est divisée par les peurs, le repli nationaliste, les conséquences de la crise économique, on voit presque méthodiquement se réarticuler tout ce qui a rythmé la vie de l'Europe de l'après Première Guerre mondiale à la crise de 1929».

OR, EN 1929, LES ANNÉES 30 N'AVAIENT PAS ENCORE COMMENCÉ !!!
Par définition, n'est-ce pas ?

À noter :
   1) il existe un média européen d'expression anglophone qui, en partant des données de l'AFP (voir source de la photo) a rétabli une version logique : https://www.politico.eu/article/emmanuel-macron-warns-europe-against-return-to-1920s-populism/.
   2) par contre en France, des dizaines de commentateurs, éditorialistes, politologues, etc... sont tombés dans le piège et ont pris la parole soit pour attaquer soit pour
défendre Emmanuel Macron mais toujours concernant une comparaison... qu'il n'a jamais faite !
Refus plus ou moins conscient de remettre en cause si peu que ce soit la sacro-sainte agence ? 
Quelques exceptions toutefois à cette inconditionnalité quasi-générale : certains journalistes "vieille école", à l'esprit formé avant la cocacolonisation c'est à dire à l'époque où les effets de l'"œnoptimisateur cérébral"
étaient pleinement mis à profit, ont eu à cœur, sur les
ondes, de rétablir la vérité des dates (Olivier Mazerolles, François d'Orcival...).

   3) il est bon aussi de comparer avec la version de la très sérieuse agence REUTERS :  https://fr.reuters.com/article/topNews/idFRKCN1N64MW-OFRTP.

Amusant
Le même média est capable de nous donner les 2 versions :
AFP : https://www.boursorama.com/actualite-economique/actualites/macron-met-en-garde-contre-un-retour-aux-annees-1930-88b9f2024e3b96867e900836f938f926.
REUTERS
https://www.boursorama.com/actualite-economique/actualites/macron-dramatise-les-enjeux-europeens-329e858f8df4979d3d90de350f2a6ed3.
  Et l'incontournable "journal de référence" corrige l'AFP dans le corps de l'article (1ère phrase)... mais conserve quand même le titre : https://www.lemonde.fr/emmanuel-macron/article/2018/11/01/emmanuel-macron-met-en-garde-contre-un-retour-a-l-europe-des-annees-1930_5377406_5008430.html.

Considération annexe... mais inquiète cependant
Cela étant dit, le fait que le Président de la République qui a naguère pratiqué les milieux d'affaires et le monde
de la finance compare notre période aux années 20 (et non pas 30) n'est guère plus rassurante.
Car ces "années folles" se conclurent par «la plus grave crise économique internationale du XXº siècle» :  https://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/la_crise_de_1929/187370.

A contrario
Il faut quand même ne pas oublier qu'en cette période -1/4 de siècle avant le début de la cocacolonisation- l'optimisme était de mise et les "temps de rire", selon les études, au minimum 3 fois plus élevés qu'aujourd'hui.  
Et aussi que le "Flynn Effect" était encore positif...
En ces domaines, le rapport pourrait bien être plus direct avec le "divin breuvage"... dont la consommation était alors nettement plus généralisée !

`

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire