mardi 6 septembre 2011

Pastis

L'un des militants parmi les plus vigilants de notre association nous a fait parvenir hier la photocopie.
Celle d'une page du Figaro paru vendredi dernier (02/09/2011).
Page largement occupée par une interview donnée à ce journal par Mr Pierre Pringuet, directeur général du groupe Pernod-Ricard.
Une phrase a particulièrement retenu notre attention : «Le groupe veut élargir aux vins la taxe sur les spiritueux» !

Il se montre ainsi tout à fait digne de la Fédération Française des Spiritueux qui, depuis des années, demande la une taxation au degré d'alcool et oeuvre dans ce sens comme en atteste la dernière phrase de ce communiqué : CLICK (pdf).

Une FFS qui a été très souvent présidée par des personnes issues du groupe en question : https://www.lsa-conso.fr/pierre-coppere-vient-dynamiser-la-federation-francaise-des-spiritueux,62469.

Cet "élargissement" serait, bien sûr, catastrophique pour le vin en générant une augmentation de 1149% de la fiscalité comme on peut le calculer à partir du rapport Mignon (1998) à la fin du § A, partie III sous le titre "Pour une taxation juste et claire" : http://www.assemblee-nationale.fr/rap-info/i0983.asp.           
Et encore, ce calcul a été effectué à ressource budgétaire globale constante, ce qui ne correspond plus à l'air du temps, n'est ce pas ?

Nota Bene
Il est bien entendu que la page du Figaro dont il est question a été par nous scannée, numérisée et soigneusement intégrée à nos archives !
Mais -et nos lecteurs de bien vouloir nous en excuser- nous n'avons pas le droit de la diffuser ici.

`