jeudi 21 juillet 2016

Contre-offensive

Résultat de recherche d'images pour "cagoule daesh"
 Que personne n'en doute : il n'est pas question pour nous d'abandonner notre stratégie de contre-offensive envers les ennemis du vin quelles que soient les motivations de chacun d'entre eux et quelles que soient l'origine et la nature de ces motivations. 
Résultat de recherche d'images pour "vin majesté"
 Mais, bien entendu, nous continuerons à nous battre sans violence : nos seules armes sont nos arguments.

 Et sans haine non plus puisque étant convaincus que, si nous y parvenions, ce serait un formidable service à rendre à ces êtres humains que d'extraire d'eux ce qui s'avère être une aversion particulièrement toxique et funeste.

Tout comme nous sommes convaincus qu'à la fin...
LE VIN VAINCRA !


Nota Bene 
Toutes nos excuses pour le mutisme de notre article précédent : à ce moment là nous manquions de mots.

.

mercredi 13 juillet 2016

Logo

En France, le vin est un drapeau liquide, une Marseillaise à déguster. 
La "boisson totem" des français comme disait Roland Barthes.

Georges Duhamel, quant à lui, le définissait comme «l'emblème d'une civilisation».
Un emblème que notre pays a su porter au plus haut degré de raffinement, voire de sophistication.
Il y a bientôt 2 ans, c'est à dire près de 7 ans après que nous l'ayons proposé, le Parlement classait le "divin breuvage" au Patrimoine Culturel et Gastronomique Protégé de la France, grâce particulièrement à des défenseurs historiques dont nous avons souvent souligné ici l'action.
Et il y a moins d'un mois, le Président de la République lui même, au travers des mots employés, justifiait cette décision.

Un cap essentiel a donc été franchi dans le sens d'une sanctuarisation que nous appelons de nos vœux : la situation a changé et c'est pourquoi nous avons changé de logotype.

Nous avons en effet le sentiment qu'est enfin revenue la fierté du pays à l'endroit d'un joyau essentiel de sa culture... et de son économie !


Une fierté retrouvée qu'il s'agit de consolider à présent.
Bien sûr, il y aura toujours d'étranges individus pour siffler les hymnes, souiller les étendards... ou dénigrer les fleurons.
Mais c'est désormais avec un moral rafraîchi et augmenté que nous nous opposerons à ces dénigrements.
Lesquels vont régulièrement jusqu'à s'appuyer sur un principe d'ultra-précaution au ridicule souvent comparable à celui qui a amené l'UEFA à interdire cette année à Clément d'Antibes d'amener sur les stades son cher coq Balthazar.

Le coq français étant aussi un emblème en lui même.

Comme de ses équipes sportives, notre pays tend à retrouver la fierté des produits qui contribuent à son prestige, il lui reste à acquérir un sentiment de honte envers ceux qui dénigrent constamment ces produits.
Et le sentiment que nul n'est forcé de financer ceux qui lui inspirent cette honte. 



Nous allons continuer à l'aider à progresser sur cette voie.

mercredi 6 juillet 2016

Vatican

En début de semaine, l'hebdomadaire "Courrier International" publiait un article intitulé
«Au Saint-Siège le vin coule à flots» :

Reprenant ainsi, 2 ans après sa publication en 2010, un article de "The Daily Beast" affichant un titre que l'on pourrait traduire par  «Au Vatican, Prêtres & Nones Se Noient Dans Le Vin » : http://www.thedailybeast.com/articles/2016/07/03/vatican-priests-nuns-are-drowning-in-wine.html.

Tout cela pour nous dire que les habitants de ce petit pays consomment en moyenne 74 litres de "divin breuvage" par an... c'est à dire environ 2 verres par jour : 1 par repas !
Dommage que l'on ne nous précise pas aussi le taux de décès prématurés dans la cité-État comparé à la moyenne européenne ou mondiale... ni le niveau moyen de culture générale !




Par bonheur, ces articles nous permettent également d'apprendre que le Pape François avait récemment déclaré : «Il n’y a pas de fête sans vin».
Or le Souverain Pontife ne porte pas trop mal ses 79 ans, n'est-ce pas ?

Peut-être connait-il "Mon docteur le vin", cette aquarelle peinte lorsqu'il était enfant ?
Par Raoul Dufy :



Ce qui pourrait bien expliquer la bonne forme du Saint Père...

Dans le même ordre d'idée, rappelons que l'exposition
«Les vins des Pontifes d'Avignon» sera visible très prochainement au Palais des Évêques de Bourg Saint-Andéol (07) et cela pendant pratiquement tout l'été : http://www.clubproduvin.com/Newletters/lettre_CPV-27/EXPO-BOURG-07-3tr2016.pdf.



vendredi 1 juillet 2016

Baisse du quotient intellectuel !

Récemment, le quotidien "Le Monde"* exhumait un article scientifique paru le 4 février 2015 dans la revue américaine "Intelligence", laquelle est affiliée à l'International Society for Intelligence Research.
Cet article s'intitule : A negative Flynn Effect in France.  1999 to 2008-9 [PDF].
On y apprenait que de 1999 à 2009 le QI des Français avait baissé de 3,8 points !
C'est à dire selon une pente dont l'angle ressemble à peu près à celle concernant les vins et portée ci-dessous :

Les études d'évaluation indiquées en référence sont :
1) Wechsler, D. (2000). WAIS-III: Echelle d'Intelligence pour adultes — Troisième édition. Pearson.
2) Wechsler, D. (2011). WAIS-IV: Nouvelle version de l’échelle d'intelligence de Wechsler pour adultes — Quatrième édition. Paris: Pearson.
Elles ont porté sur des échantillons représentatifs dont l'âge moyen est, dans les 2 cas, de 45 ans, c'est à dire approximativement celui de la population de notre pays.
Donc, en moyenne les personnes considérées en 1999 et 2009 étaient nées de part et d'autre de la "période plateau" 1957-1961**.
C'est à dire que les individus du premier groupe ont vu le jour à une époque où la consommation de vin était encore en phase de croissance à l'inverse de ceux qui ont été observés 10 ans plus tard.
Dans le même ordre d'idées, il est à considérer qu"aucun Prix Nobel français n'est né postérieurement à la période de croissance que nous venons d'évoquer : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_Fran%C3%A7ais_laur%C3%A9ats_du_prix_Nobel...

*L'article du "Monde" met cette baisse de facultés sur le compte des perturbateurs endocriniens et de la pollution.
Mais alors, comment expliquer que l'évolution aux USA, selon l'article-source, continue à être positive ?
Enfants de Marianne, en terme de QI, les rejetons de l'Oncle Sam sont en train de nous rattraper !
Et cela, depuis 2 ans, semble inexorable à terme : http://www.liberation.fr/planete/2014/05/13/consommation-de-vin-les-etats-unis-doublent-la-france_1016342.
**Nous sommes tenant de la thèse du "plateau 57-61" plutôt que du "pic 59" à la différence de nos adversaires : http://www.leparisien.fr/espace-premium/air-du-temps/en-famille-a-l-epoque-on-servait-souvent-aux-enfants-un-verre-de-vin-coupe-d-eau-27-02-2016-5580579.php.
Mais cette différence n'est pas très importante : comme nous ils parlent de l'époque d'avant les ravages de la cocacolonisation et de la théorie de Ledermann.
Avant que les enfants boivent surtout des sodas...
.