jeudi 3 janvier 2019

Amorce

Très bonne année 2019 à la cause du vin et à
ceux qui la défendent ! 


À noter que cette année, pendant la "trêve des confiseurs", nous n'avons noté qu'une amorce de coup tordu, lequel ne devrait intervenir que peu après les fêtes de la Saint Vincent, le patron des vignerons.
Délicate attention !
Sauf que le début de la vague médiatique "scélérate" à fin de conditionnement préalable pourrait bien, lui, être positionné auparavant. 
D'ores et déjà, une promotion épidémique de facture relativement classique est mise en place depuis le premier jour de cette année.
Elle concerne le "dry january(voir notre revue de presse, sachant que seuls ont été sélectionnés les articles composant une allusion plus ou moins explicite au vin).
Par conséquent, nous risquons fort d'être très bientôt amenés à mettre en place un certain nombre de parades à la nouvelle menace aujourd'hui détectée.

En attendant, nous vous recommandons, à seule fin d'ad'amusement, de prendre connaissance de cette phrase énoncée par l'un de nos plus vieux "amis" dans la journée du 2 janvier : « Une campagne originale et efficace en Grande Bretagne : #DryJanuary et en France, qu'est ce qu'on attend ?».
C'est en dessous du "message Twitter" reproduit en bas de page de cet article du Figaro : http://sante.lefigaro.fr/article/-dry-january-apres-les-fetes-relevez-le-defi-d-un-mois-sans-alcool/.
À comparer avec la façon qu'a le même homme d'appliquer personnellement sa propre préconisation.
C'était hier, 3 janvier, et la réponse qu'il donne à la 4ème minute concernant sa consommation au cours du dîner de la veille est intéressante : https://m.youtube.com/watch?v=LW3pPPnx4a8.



Article associé
Ce bref billet signé par l'ami Lalau : https://les5duvin.wordpress.com/2019/01/02/dry-january-quils-disaient/.






`

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire