lundi 28 octobre 2013

Fôôôôôrmidable !

Bien sûr "Formidable" est le titre d'une chanson récente de Stromae qui obtient un grand succès.

 Mais formidable est aussi le mot qui nous vient à l'esprit en constatant l'immense courant de sympathie et de prises de position suscitées par le vin lorsque la nouvelle attaque dont il était l'objet est devenue de notoriété publique.
 Merci à tous !
Et pardon à tous ceux (ils sont nombreux) que nous n'allons pas citer dans le cadre de cet article sous peine de l'alourdir au delà du raisonnable...
 Qu'ils sachent bien que nous avons apprécié leur engagement à sa juste valeur.
 .
 Quelques exemples, néanmoins.
.
Presse écrite :
- un article de "Libé" qui va sur le fond et de ce fait, évidemment, qui serait difficile à qualifier de rustique :
http://www.liberation.fr/societe/2013/07/30/loi-evin-la-sante-ou-la-morale_921784.
- un percutant édito du "Point" :
http://www.lepoint.fr/editos-du-point/etienne-gernelle/le-vin-voila-l-ennemi-17-10-2013-1744883_782.php.
 Rappelons que "Le Point" est le magazine au sein duquel officie l'excellent Jacques Dupont, auteur du non moins excellent ouvrage "Invignez vous", à acquérir d'urgence : Click.
 ..
Radio :
Jean-Jacques Bourdin sur RMC Info.
Écouter son interview d'Audrey Bouroleau, Déléguée Générale de Vin & Société, le 3 octobre dernier, de 5mn 10 sec à 9mn 20 sec.
Surtout les 20 dernières secondes.
Et aussi ses question au ministre de l'agriculture sur ce point, de 13mn 30 sec à 16mn.
 http://sonosphera.com/taxonomy/term/2778?language=fr.
.
Télé :
 Autre émanation de NextRadio TV, groupe auquel appartient RMC, lachaîne d'information en continu BFM TV.
 Avec surtout, à voir absolument, la magnifique indignation de l'économiste Emmanuel Lechypre en réaction à ce vandalisme économique qu'est en France l'agression contre le vin.
 À partir de 3mn 20sec : Click.
Tout en remerciant très vivement Mr Lechypre, bien entendu, nous lui faisons respectueusement remarquer qu'il aurait dû aller un petit peu plus loin dans les chiffres sur lesquels il a appuyé son argumentation, puisqu'il nous dit que le montant des exportations françaises de vin (5,6 milliards) «est équivalent à une quinzaine d'Airbus A 380».
Selon nos calculs, ce serait plutôt une quarantaine !
 Pour évaluer les prix de marché d'un Airbus A 3800, nous avons utilisé cet article :
http://www.challenges.fr/salon-du-bourget-2013/20130612.CHA0743/le-vrai-prix-des-avions-d-airbus-et-de-boeing.html.
 Et considéré que taux moyen de change actuel était 1€ = 1,38$.
 En "prix catalogue", cela ne donnerait environ que 19 avions, mais ce prix catalogue... franchement... qui s'en soucie ?
 .
 Cela étant dit, encore une fois, ce pénible épisode semble en voie de se clore, mais nous n'en sommes pas encore totalement assurés.
 Selon les informations qui nous parviennent depuis quelques jours, l'emblématique soda à base d'acide phosphorique saccharosé s'attache en ce moment à réactiver ses réseaux médiatiques au prix de coûteuses annonces publicitaires.
 Nous en reparlerons...
.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire